La valorisation de la formation non formelle et informelle des masseurs-kinésithérapeutes (Thèse en cours)

Description Les masseurs-kinésithérapeutes (MK) sont amenés à réaliser un diagnostic pour déterminer le parcours de soin le plus adapté au patient sans y être préparés par leur formation initiale. S’ils peuvent recourir à la très grande offre de formation continue pour s’adapter, leur pertinence scientifique reste très inégale et difficile à évaluer. Pour répondre à leurs besoins, les MK se tournent vers des communautés d’échanges sur internet où transitent des connaissances, croyances, savoirs et entraides. De plus, des échanges de connaissances entre pairs ou de « savoirs patients » s’effectuent dans des cadres plus informels au travail ou hors travail. Dans cette étude nous analyserons l’origine de ces échanges de pratiques informelles et leurs apports dans la professionnalisation des MK.
État de la recherche En cours
Le cas échéant, quelles transformations ont été observées ? Quelle analyse a été faite ? L’appétence à la formation des jeunes masseurs kinésithérapeutes serait plus grande que celle de leurs aînées qui se formaient peu. Les échanges sur les réseaux sociaux entre MK sont un moyen pour réguler leur activité et apprendre.
Auteur(s) de la recherche Yohan Milanovic
Public concerné par l'étude Masseurs Kinésithérapeute
Champ professionnel Santé
Thématique Pratiques des acteurs
Auteur de la fiche Yohan Milanovic
Modify
LaValorisationDeLaFormationNonFormelleEt (Recherches)
create on 07.09.2021 à 07:43, updated on 07.09.2021 à 07:43